Contribution des communautés religieuses à l’histoire de l’archidiocèse de Sherbrooke

Histoire

|

La plus célèbre contribution des sœurs de la Présentation de Marie dans le diocèse de Sherbrooke est le couvent qu’elles ont fondé dans la paroisse de Saint-Edmond à Coaticook en 1870. Initialement rattachée au diocèse de Saint-Hyacinthe, la paroisse de Saint-Edmond est annexée au diocèse Sherbrooke lors de sa création en 1874.  À partir de cette date, le couvent de Coaticook ne dépend donc plus du diocèse de Saint-Hyacinthe.

Situé dans un territoire où les institutions catholiques sont en plein développement, le couvent de Coaticook acquiert un rôle de la plus haute importance pour l’enseignement dans le nouveau diocèse. En 1874, il s’agit d’un des seuls établissements consacrés à l’enseignement aux jeunes filles francophones dans la région. Contrairement à ce qu’ils ont fait dans le diocèse de Saint-Hyacinthe, les sœurs de la Présentation de Marie ne créent pourtant pas un réseau de couvent dans le diocèse de Sherbrooke. 

Il faut effectivement attendre 1903 avant que la communauté ouvre le Couvent Notre-Dame-des-Neiges à Stanhope et l’Institut familial Marie Rivier à Sutton. Peu nombreux, les établissements fondés par les sœurs de la Présentation de Marie offrent toutefois un enseignement de qualité. À partir de 1884, le couvent de Coaticook offre des cours totalisant jusqu’à onze années d’études et s’affilie même, entre 1929 et 1957, à l’Université de Montréal pour offrir un cours de Lettres-Sciences. Outre ces trois écoles, la communauté va diriger près d’une vingtaine d’écoles publiques offrant de la 1ère à la 7e année dans diverses municipalités du diocèse, tels que Sherbrooke, Nantes, Compton et Weedon.

En plus d’œuvrer en enseignement, la communauté va également assurer la responsabilité de deux maisons dédiées aux retraites fermées dans le diocèse. Elles ouvrent d’abord la Maison Rivier à Sherbrooke (1965 à 2013), puis s’installent à la Villa Sainte-Scholastique à Saint-Benoît-du-Lac (1987).

Au début des années 1970, les sœurs de la Présentation de Marie (p.m.) ont dirigé dans le diocèse quelques foyers pour accueillir des personnes âgées, notamment le Foyer Oasis (1969 à 1973) à Weedon, le Foyer Boiscastel (1970 à 1972) à Coaticook.  Elles ont également  fait de certaines de leurs maisons des lieux d’hébergement, des  milieux de vie pour des jeunes : Résidence Saint-Jean-Baptiste (1975 à 2004), et Marie-Soleil (1989 à 2008) à Sherbrooke ainsi qu’une résidence pour les personnes en convalescence, à la Résidence Saint-Joseph (1995-2013)