Contribution des communautés religieuses à l’histoire de l’archidiocèse de Sherbrooke

Présentation de la communauté

Groupe d’Ursulines du monastère de Stanstead. Photographe inconnu, 1928 - Pôle culturel du monastère des Ursulines - ST/P/Alb6,84.1.

|

En 1884, neuf soeurs de la congrégation des Ursulines se sont installées dans le diocèse de Sherbrooke.

Communauté cloîtrée et enseignante, les soeurs fondent à Stanstead une école pour filles catholiques.

L’établissement accueillera aussi des protestants et, périodiquement, des garçons.

Les Ursulines quittent Stanstead en 2004, après y avoir oeuvré pendant 120 années. Elles résident ensuite au presbytère Saint-Patrice de Magog jusqu’en 2016; année où elles quittent définitivement le diocèse de Sherbrooke.