Contribution des communautés religieuses à l’histoire de l’archidiocèse de Sherbrooke

Présentation de la communauté

Portrait de Mère Marie-Léonie, fondatrice des Petites Soeurs de la Sainte-Famille

|

Les Petites Sœurs de la Sainte-Famille « Piété et dévouement » est leur devise

L’Institut des Petites Sœurs de la Sainte-Famille a été fondé en 1880 à Memramcook, Nouveau-Brunswick, par Mère Marie-Léonie Paradis, en Sainte-Croix Sœur Marie-de-Sainte-Léonie, qui avait à cœur le soutien spirituel et matériel des prêtres. La maison-mère a été transférée à Sherbrooke, Québec, en 1895, sous promesse de Mgr Paul LaRocque, évêque, d’officialiser le statut canonique de la communauté. Les religieuses étaient déjà en service au Séminaire Saint-Charles-Borromée et à l’évêché de Sherbrooke.0

Les Petites Sœurs de la Sainte-Famille ont collaboré au ministère des prêtres principalement en assurant les tâches domestiques et en répondant à d’autres types de besoins. Dans les établissements où elles ont été en service notamment dans le diocèse de Sherbrooke, mais aussi à travers le Canada, les États-Unis, l’Amérique centrale, l’Amérique du Sud et l’Italie, les religieuses ont assumé la responsabilité de la cuisine, la salle à manger, la buanderie, la couture, la sacristie ainsi que le travail de réception, de secrétariat, de comptabilité et des archives afin de dégager le prêtre pour son ministère. Par leur œuvre, elles ont contribué à la formation non seulement de prêtres, mais aussi de médecins, d’avocats, d’administrateurs, de professeurs et d’autres professionnels qualifiés, ainsi que des pères de famille engagés.

De nos jours, la majorité des Petites Sœurs de la Sainte-Famille poursuivent leur mission surtout par la prière. Elles vivent leur charisme : l’incarnation et la manifestation du visage du Christ serviteur, et privilégient l’humilité, la simplicité et la joie dans leur vie communautaire, à l’instar de la sainte Famille de Nazareth. Leur rayonnement continue à travers leur vie spirituelle profonde.

Le Centre Marie-Léonie-Paradis à la Basilique-Cathédrale Saint-Michel continue de perpétuer la mémoire de Mère Marie-Léonie. Sa principale relique y est exposée pour rappeler à tous que cette copatronne du diocèse de Sherbrooke demeure la mère de toutes nécessités par les demandes qui lui sont confiées.

L’avenir de l’Institut se concrétise à travers de nouvelles vocations en Amérique centrale, qui amènent des jeunes femmes à vivre le même idéal par le service de Jésus Christ en ses prêtres.