Contribution des communautés religieuses à l’histoire de l’archidiocèse de Sherbrooke

Notre-Dame-des-Neiges (Stanhope)

Couvent de Stanhope, 1923, Collection photographique des Soeurs de la Présentation de Marie

Au mois de mars 1903, la supérieure du couvent des Sœurs de la Présentation de Marie de Saint-Hyacinthe, Sœur Marie St-David, écrit une lettre à Mgr LaRocque dans laquelle elle lui fait part d’un projet de fonder une école à Stanhope. La fondation de cette école serait prévue en septembre 1904. Ce projet a pour fondement une demande de l’abbé Goyette, qui souhaite que des sœurs de cette communauté viennent s’installer dans ce village afin d’y éduquer les enfants qui y vivent. Bien qu’il soit situé à l’extrême sud du Québec, tout près de la frontière américaine, le village de Stanhope n’est pas situé dans un territoire inconnu par cette communauté, qui est déjà installée à Coaticook et à Island Pond au Vermont. 

Sensible aux besoins des habitants de Stanhope, Mgr LaRocque encourage aussitôt les sœurs à fonder une petite école dans cette communauté. Il suggère même aux sœurs d’abandonner leur projet de s’établir à Asbestos, où se trouvent déjà la Congrégation de Notre-Dame, afin de se concentrer à la réalisation de ce nouveau projet. En accord avec cette idée, les sœurs devancent même la fondation de l’école de Stanhope pour le mois de septembre 1903.

C’est dans ce contexte que, le 3 septembre, trois Sœurs de la Présentation de Marie arrivent à Stanhope. Elles y fondent aussitôt une école dans un ancien magasin. Dès la première année, l’établissement connu sous le nom d’École Saint-Paul est fréquenté par 96 élèves.  Ces élèves proviennent non seulement de Stanhope, mais aussi du village avoisinant de Norton au Vermont. Dès sa fondation, l’établissement dispense à des garçons et des filles un cours élémentaire d’une durée de sept années. Les cours sont offerts en français et en anglais. Les sœurs ajouteront ultérieurement un cours commercial et un cours secondaire, qui seront, cependant, réservés aux filles. De plus, le pensionnat de l’école est exclusivement féminin. Au cours des premières décennies suivant la fondation de l’école, le nombre de d’étudiants et de pensionnaires ne cesse d’augmenter et le bâtiment devient rapidement trop exigu. En 1923, les Sœurs de la Présentation de Marie décident de construire un nouveau bâtiment de trois étages, au sein duquel elles emménagent l’école et le pensionnat. L’établissement est renommé Pensionnat Notre-Dame-des-Neiges en 1955.

En 1962, la création d’une école primaire par la Commission Scolaire à Stanhope mène le couvent à cesser d’offrir le cours primaire. L’établissement n’offre donc plus que le cours secondaire bilingue.

En 1970, l’édifice du pensionnat cesse de répondre aux normes et aux exigences de sécurité publique émises par le ministère de l’Éducation.  Cette réalité, conjointe à un désir  d’offrir une éducation de qualité dans un environnement sécuritaire, mène la communauté à déménager l’école dans l’ancien Juvénat des Frères des Écoles chrétiennes à Compton. Désuète, l’ancienne école située à Stanhope est détruite au cours de l’automne 1971.