Contribution des communautés religieuses à l’histoire de l’archidiocèse de Sherbrooke

Hôpital Saint-Louis de Windsor

Sœur Ignace Bojanic devant l’Hôpital Saint-Louis de Windsor, 20 mars 1994, 98-68-14

|

En 1955, quatre Dominicaines des Saints-Anges Gardiens arrivent de Croatie pour s’ajouter aux dix premières religieuses arrivées en 1953. C’est à ce moment que Mgr Georges Cabana propose aux sœurs de prendre en charge le travail à l’Hôpital Saint-Louis de Windsor, alors propriété du docteur Dominique Lambert. Les premières religieuses à y œuvrer seront Sœur Ignace Matija Bojanic, Sœur Hozana Marija Kljaic et Sœur Ladislas Manda Rakuljic. Ces dernières résideront d’ailleurs dans le grenier de l’hôpital pendant trois ans avant de trouver un logement ailleurs dans la municipalité. En 1957, le docteur Lambert vend le bâtiment à la Corporation de l’Hôpital Saint-Louis de Windsor. Les religieuses continueront à y travailler jusqu’en 1962.