Contribution des communautés religieuses à l’histoire de l’archidiocèse de Sherbrooke

Maison Saint-Charles (Sherbrooke)

En 1879, Mgr Antoine Racine et les Sœurs de la Charité de Saint-Hyacinthe s’entendirent sur les détails de gestion et la prise en charge de la Maison Saint-Charles. Propriété du Séminaire Saint-Charles-Borromée de Sherbrooke puis de la Corporation Épiscopale de Sherbrooke, cette pension accueillait des prêtres, des ecclésiastiques et des élèves.

Une chambre devait également être utilisée comme infirmerie pour les étudiants du Séminaire. Les revenus générés par le coût de la pension devaient permettre aux sœurs d’aider au financement de l’Hospice du Sacré-Cœur. Entre 1889 et 1895, elles réalisèrent un profit de plus de 13 448 $, qu’elles donnèrent au Séminaire Saint-Charles et à l’Hospice du Sacré-Cœur. Les Sœurs de la Charité de Saint-Hyacinthe se retirèrent finalement de cette maison en 1896. 
Suivant le départ des Soeurs Grises, ce sont les Petites Soeurs de la Sainte-Famille qui prirent éventuellement la relève de la maison Saint-Charles. 

Maison Saint-Charles, [avant 1896], SPD355.079